Existe-t-il des projets dérivés de TeX ?#

1.  kerTeX#

kerTeX est une distribution TeX minimaliste visant à pouvoir s’installer sur tous les systèmes informatiques, même dans des environnements extrêmement restreints. Le projet est mené par Thierry Laronde, et son code spécifique est diffusé sous licence BSD.

Voir la question « Quelles sont les particularités de la distribution kerTeX ? »

En pratique, d’après ses auteurs, il n’a besoin que d’une bibliothèque C standard (libc) pour fonctionner. Il embarque son propre système de gestion des extensions.

2.  Tectonic typesetting#

Tectonic se veut un moteur TeX modernisé et complet, basé sur XeTeX et TeXlive. Il est constitué d’une unique bibliothèque, contenant tout ce qui est nécessaire. Par rapport au moteur TeX usuel, il a la particularité de ne pas produire de fichiers intermédiaires, et de délivrer le document final en une seule exécution.

Le projet est en développement sur GitHub, sous licence MIT.

Note

Le projet revendique d’orthographier son nom de façon simple, avec un C (Tectonic), par opposition à la complexité de l’orthographe et la prononciation de TeX.

3.  KaTeX#

KaTeX est une bibliothèque logicielle destinée à afficher des formules mathématiques dans les navigateurs web. La syntaxe et la mise en forme suivent les principes de TeX mais il s’agit d’une réimplémentation en Javascript d’un sous-ensemble limité de fonctionnalités du moteur TeX standard.

MathJax a le même usage, et implémente un nombre plus grand de fonctionnalités que KaTeX.

Pour plus d’informations :

https://www.speedata.de/images/logo-int.png

4.  Speedata Publisher#

Speedata Publisher est un programme de composition entièrement automatisée qui utilise LuaTeX pour toute la partie interne du traitement du document. L’utilisateur fournit deux fichiers XML : l’un contient les données, l’autre est une feuille de style écrite dans un langage propre à Speedata. L’exécutable sp applique la feuille de style au fichier de données et donne ses instructions à LuaTeX pour créer le document PDF en utilisant uniquement l’interface Lua, et non le langage de macro habituel de TeX. Ensuite, LuaTeX produit le document PDF. Ainsi, Speedata utilise bien le moteur TeX, mais pas le langage TeX utilisé traditionnellement pour communiquer avec le moteur.

Speedata Publisher est particulièrement bien adapté à certains domaines dans lesquels les formats de TeX ont du mal. Par exemple, il permet de placer précisément les images dans les documents qui en comportent beaucoup, comme les catalogues de produits. Il permet aussi de définir des zones sur la page et d’indiquer quels flux de texte doivent aller dans quelles zones, ce qui est utile pour des magazines. En revanche, la séparation stricte entre les données et les instructions de mise en forme empêche de corriger ponctuellement la mise en forme. De plus, il faut programmer sa feuille de style soi-même à partir des éléments inclus dans le langage de Speedata : point d’extensions ici.

Pour en savoir plus :